Livret vert d'Ecolo.be

De P2P Foundation FR
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

ÉCONOMIE: TIME TO SHARE! Les 35 idées d'Ecolo

Télécharger le document complet : https://www.ecolo.be/IMG/pdf/20161116_livretvert_economie_timetoshare_vf.compressed.pdf

Avant-propos

Économie du partage, peer-to-peer, économie de la fonctionnalité, production locale, gouvernance coopérative et horizontale, ... : à quelles conditions ces modèles économiques «innovants» peuvent-ils être prometteurs pour évoluer vers une économie à haute valeur ajoutée environnementale et sociale, qui affecte justement la valeur générée par les travailleurs, les clients, les investisseurs, la communauté, et qui garantit de façon ouverte l'accès à la connaissance, encourageant ainsi l'innovation et la co-création ? Telle était la question de départ de nos travaux.

Pour identifier ce que recouvrent tous ces termes dans la réalité des entrepreneurs qui se lancent ou des citoyens qui les soutiennent, le dialogue avec des «innovants» s'est imposé. Au lendemain des rencontres avec des entrepreneurs, il s'est avéré plus que périlleux de vouloir classer les projets en catégories fermées. Chaque entrepreneur est spécifique et son projet souvent évolutif. Les différents modèles qu'ils ont mis en place ne sont pas clairement définis, balisés, ni mutuellement exclusifs. Au contraire, les projets innovants rencontrés relèvent souvent de plusieurs de ces modèles, sans forcément que les acteurs qui les portent ne s’identifient d’ailleurs à l’un ou à l'autre.


Partons de ce qui rassemble et traverse ces projets dans leur diversité. Incontestablement, c'est leur potentiel innovant, la résilience qu'ils permettent et leur inscription dans des économies locales, à la frontière entre innovation sociale et innovation économique. Les dynamiques qui les traversent sont nombreuses, fortement bottom-up, décentralisées et n'émanant pas uniquement d’entrepreneurs «traditionnels» mais également de citoyens engagés, de créatifs, de collectifs, qui choisissent de produire et consommer autrement, parfois à la lisière de l’économie, remettant en question les modes de production et de consommation intenables de l’économie capitaliste. Ils semblent surtout attendre des autorités publiques un cadre bienveillant et facilitant alors qu'ils ne sont guère représentés dans les lieux institutionnalisés de concertation (conseils économiques et sociaux, …), les fédérations professionnelles et lieux de représentation traditionnels. Le politique doit donc lui aussi innover et oser faire autrement pour soutenir l'émergence de ce renouveau économique comme cela se fait ailleurs en Europe (Amsterdam, Barcelone, Bologne, Londres, ...), aux USA (Détroit) ou en Corée (Séoul). Ensemble avec les entrepreneurs, les innovants, les créatifs, les jeunes et les moins jeunes, les citoyens, nous devons :

  • Tracer un horizon économique durable ;
  • Insuffler une dynamique, mettre en réseau, soutenir le changement partout où cela est possible ;
  • Simplifier la vie de celles et ceux qui innovent et progressent vers cet horizon.