AMACCA

De P2P Foundation FR
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Associations pour le Maintien des Alternatives en matière de Culture et de Création Artistique

Proposition d'organisation sociale par Olivier LANOË - Voir le site http://amacca.org/

Définition

Une AMACCA, Association pour le Maintien d’Alternatives en matière de Culture et de Création Artistique, c’est un groupe de citoyens qui se retrouvent autour :

  • D’une innovation démocratique : création d’un espace politique, local et citoyen, un espace d’initiation pour y développer d’authentiques pratiques culturelles indépendantes et vertueuses, participatives et délibératives.
  • D’une innovation économique à travers un usage éthique du mécénat et du micro mécénat encadré par une charte éthique et une charte de fonctionnement.
  • D’une initiative locale et unique inscrite dans un réseau national.

AMACCA est un dispositif de développement local qui permet aux habitants de s’emparer des politiques culturelles grâce à un modèle économique innovant qui met en avant la contribution et la responsabilité de tous pour faire de la culture un bien commun démarchandisé. Il crée un espace citoyen inédit, participatif démocratique, qui respecte la diversité des territoires et de leurs habitants selon la charte éthique et la charte de fonctionnement AMACCA.

Les AMACCA sont conçues pour générer une démocratie profonde, du low-tech politico économique (circuit court) pour rapprocher les citoyens autour de leur propre pouvoir de décision. Le réseau polycentrique et multi-niveaux permet d’agréger les puissances d’agir.

« Alternatives », parce que sortir de la pensée unique devient vital. Dans une AMACCA l'économie des communs permet le sur mesure pour le territoire concerné. Avec l'esprit des communs ouvrir des possibles devient une réalité.

« Culture » , parce que la culture c'est la base de tous nos choix et actes, c'est la connaissance, la fiabilité des informations, le lien, la dignité humaine, la créativité sociale, les arts, les sciences, les façons de produire, c'est la question du sens etc... et finalement cela revient à lister les droits culturels universels. Dans une AMACCA la référence est la Déclaration de Fribourg sur les droits culturels.

« Création Artistique » , parce que les artistes depuis des décennies ont de moins en moins de donner à la démocratie le meilleur d'eux mêmes (voir charte) et en finir avec le gaspillage de ce potentiel (et leur aliénation) moyens pour créer, ils ont besoin d'air afin de pouvoir


Il s’agit de jardiner à nouveau la démocratie à partir de nos bassins de vie, de nos besoins, de prendre nous même la plume pour écrire ensemble notre histoire et prendre en main notre destin culturel. L’entité minimale ne semble pas être une AMACCA mais une grappe d’AMACCA voisines (entre 3 et 5) épaulée par une personne facilitatrice partagée. Sur un même département entre dix et vingt AMACCA devraient approximativement couvrir le territoire. Une métropole pourrait avoir une grappe dédiée, avec probablement bien au-delà de 5 AMACCA. L’aire d’action d’une AMACCA dépend à la fois du facteur topographique, des voies de communication donc des usages, des habitudes des citoyen(ne)s, et de la densité de population. En milieu rural l AMACCA peut couvrir 10 à 15 km à la ronde, peut-être plus lorsqu’il s’agit d’une vallée avec un chapelet de villages. Le réseau AMACCA est conçu comme un aménagement du territoire institué par les citoyen(ne)s. Le partenariat avec une collectivité reste un atout important, mais ne doit pas altérer l’indépendance de l’AMACCA (cf charte du réseau votée en 2011). Rappel , en France les collectivités (et l’État) ont la responsabilité de permettre aux citoyen(ne)s l’exercice de leurs droits culturels. (le premier droit étant d’être correctement informé de la chose) - cf Loi NOTRe art 103.