Autonomie productive

De P2P Foundation FR
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Source : Contre le libre-échange : l’autonomie productive (Alternative libertaire)

"L’autonomie productive implique de réduire la production aux besoins des populations, et donc de rompre avec le productivisme. Cette réduction en entraîne une deuxième : celle du temps de travail. Et donc une troisième : celle des profits.

C’est pourquoi l’autonomie productive de chaque région du monde entrave les intérêts des capitalistes. Elle ne peut advenir que contre eux, sous la pression des peuples et sous le contrôle des travailleuses et des travailleurs.

Le combat contre le libre-échange et pour l’autonomie productive doit s’inscrire dans un combat plus global pour le socialisme, contre l’impérialisme et pour l’écologie. Il peut concorder avec des revendications susceptibles d’être portées par les mouvements sociaux, au Nord comme au Sud et dans les pays émergents : - contre le dumping fiscal et social, contre les subventions à l’export, pour une production indexée sur les besoins des populations ; - pour la rupture avec l’OMC, pour l’abolition de la dette publique au Nord comme au Sud.

Les relocalisations d’industrie revendiquées par le courant protectionniste néokénésien ne sont que marginalement possibles face à la logique du marché mondialisé. En revanche elles portent un discours nationaliste à l’opposé des solidarités à construire. Les relocalisations que nous défendons ne sont possibles que dans un mouvement de rupture avec l’économie de marché et permettent de porter un militantisme internationaliste défendant l’égalité sociale, écologique et démocratique à l’échelle planétaire."