CCRU

De P2P Foundation FR
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

"Cybernetic Culture Research Unit" groupe fondé par Sadie Plant et Nick Land au sein de l'université de Warwick , qui continue aujourd'hui son existence en dehors des structures universitaires. LE CCRU est un mélange bizarre de cyberculture, de Techno music et de Magie du Chaos, le tout baignant dans un jargon qui doit beaucoup à Deleuze et Guattari.

selon cet article du Monde : (http://www.digital-organik.com/cyberculture/ccru.htm) "La théorie de la CCRU est la suivante : les nouvelles technologies, et en particulier internet, en permettant à tout un chacun de participer à la dynamique économique de nos sociétés fortement capitalistes, poussent le système dans ces retranchements au risque de le voir exploser.

Selon Sadie Plant : " Sous la pression technologique notre système économique est en train de muter et de donner naissance à de multiples boutures, dont les entreprises misant tout sur les nouvelles technologies, comme les start-ups, sont un exemple. Aujourd'hui, et pour la première fois dans l'histoire du capitalisme, l'offre dépasse la demande et ce déséquilibre risque de provoquer immanquablement un chaos économique marqué par une perte de confiance généralisée dans un système de plus en plus anarchique et incontrôlable par l'état. ". L'idée d'une prolifération du marché autodestructrice n'est pas nouvelle. Manuel Delanda (philosophe et élève de Gille Deleuze) signalait déjà dans les années 70 que le capitalisme était " le domaine de tout les possibles " et qu'il est le géniteur d'un " anti-marché ", illustré par la naissance d'une multitude de petits business, plus ou moins durables et rentables, nés de l'entropie générée par le système lui-même.

C'est la théorie du chaos appliquée au capitalisme. Un chaos que le groupe appelle évidemment de tous ses vœux."

Leur site web : http://www.ccru.net/

Un blog qui leur est associé : http://hyperstition.abstractdynamics.org/