Les communs au prisme des "droits de la nature"

De P2P Foundation FR
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Humains et non-humains : vers de nouveaux agencements socio-écologiques et vers une ontologie relationnelle

Extraits des interventions de Lionel Maurel et d’Alexandre Monnin et des réactions du public lors de l’atelier-débat du samedi 18 mai 2019 à la Maison du Libre et des Communs à Paris, organisé par l’Université du Bien Commun à Paris. Cette session était proposée et animée par Sylvia Fredriksson.

Si le monde académique et la sphère militante se sont emparés des Communs pour porter de nombreuses revendications en matière d’écologie, les analyses croisant explicitement la thématique des Communs avec celle des « droits de la nature » sont encore assez rares, alors même que leur mise en relation fait surgir des questions importantes. Revisiter les théories des communs, mises en débat par l’anthropocène et l’émergence des « droits de la nature ». Quelles sont les forces et les limites des théories des communs dont nous héritons pour penser les droits de la nature ? Quels en sont les implicites et les alternatives ? Comment revisiter les formes de propriété consubstantielles aux dynamiques d’appropriation de la nature ? De quelles institutions avons-nous besoin pour accueillir ces nouvelles approches des communs ? Quelles sont les formes institutionnelles compatibles avec ces nouvelles ontologies relationnelles ? Quelles perspectives d’implantation des droits des non-humains dans nos systèmes juridiques ?

Alexandre Monnin : Directeur Scientifique d’Origens Media Lab, Enseignant-Chercheur en école de management et Président de l’association Adrastia. Docteur en philosophie de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Lionel Maurel : Juriste de formation et conservateur de bibliothèques, en poste à l'Institut National des Sciences Humaines et Sociales (INSHS) du CNRS, où il occupe les fonctions de directeur adjoint scientifique en charge des questions d'information scientifique et technique (IST). Sylvia Fredriksson (Designer et chercheur). ses travaux portent sur les relations entre design, technique et politique. Elle contribue aux travaux de plusieurs collectifs.(SavoirCom1, Remix The Commons, Open Knowledge Foundation) entourant la question des communs.

Emission des Périphériques sur la radio Fréquence Paris Plurielle (106.3 bande FM).

>> Ecouter l'émission