Nouveaux types de gouvernance

De P2P Foundation FR
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Introduction

Source - Discussion sur la gouvernance sur Facebook

Objectif : s'approprier/comprendre les nouveaux types de gouvernance et d'organisation

Mots-clés : Gouvernance - Entreprise Libérée / Réinventée, Parties prenantes, Démocratie participative, Réseaux et Communs

La notion de Gouvernance "renvoie à la mise en place de nouveaux modes de pilotage ou de régulation plus souples et éthiques, fondés sur un partenariat ouvert et éclairé entre différents acteurs et parties prenantes, tant aux échelles locales que globales et Nord-Sud" - Wikipedia

...pourquoi n'est-il pas si facile de collaborer ? (en anglais, Harvard Business review)

...et pourquoi n'est-il pas non si facile de supprimer toute "hiérarchie" ? (Article Le Monde)


Idées, expériences et critiques des "nouveaux types de gouvernance" (pas toujours si nouveau d'ailleurs) ont été regroupées autour de 4 questions (pour l'instant) :

  1. Gouvernance et organisation, ou comment coordonner/organiser/impliquer les membres d'une même organisation (entreprise, administration, association)
  2. Gouvernance et parties prenantes, ou comment intégrer une organisation dans son éco-système institutionnel
  3. Gouvernance et affaires publiques, ou comment les institutions publiques impliquent les citoyens (du quartier à la Nation, voir la terre entière)
  4. Gouvernance et commun(auté), ou comment une communauté de pairs se coordonne autour d'un projet/besoin/savoir/ commun


Annuaire

Gouvernance et organisation : l'entreprise libérée / réinventée

L'Entreprise Libérée

Qu'est-ce que c'est ?

Le terme entreprise libérée vient du titre du livre relatant une recherche faite par Isaac Getz (Professeur en Management) et Brian Carney, publié en 2009 dans un livre (Freedom Inc) traduit en Français en 2012 (Liberté & Co), portant sur des entreprises connaissant un fort succès basé, selon eux, sur la liberté donné aux salariés de réaliser leur potentiel (et "être heureux" - en français) et construire un succès collectif. Isaac Getz situe cette démarche dans la "tradition des lumières" de philosophie politique de "demande de démocratie" et de bonheur.

Critiques

Exemples

Holacratie - Sociocracie

Introduction à l'Holacratie

Les entreprises ou organisations qui diffusent l'Holacratie

Le terme "sociocratie" était peu adapté à la culture américaine des affaires (Socio = communiste = état totalitaire et Menace rouge)

  • IGI Partner's : l'entreprise qui diffuse, forme, accompagne l'holacratie en France (A noter que les formations ne paraissent pas "encore" très abordables financièrement)

Entretien avec Bernard Marie Chiquet

L'intelligence collective et l'organisation réinventée, plus qu'une "libération" ou une"méthode", un nouveau paradigme ?

Après un parcours atypique, Jean-François NOUBEL a développé la notion d'intelligence collective globale pour appréhender l'émergence de modes de coordination autres que la hiérarchie ou le petit groupe, allant chercher du côté des société animales, décrite dans ce guide.

Frédéric Laloux, anciens consultant McKinsey, a conduit plusieurs années de recherches sur le sujet de l'organisation réinventée, sous la direction de Ken Wilber (philosophie - psychologie Intégrale) Entretiens Conférence vidéo (en français)

Il en a lui aussi fait un livre restituant ses recherches (en anglais), paru en 2014 Une critique de ce livre (en anglais), notamment sur sa forme "prescriptive" et "évolutionniste"

Et Enfin, le témoignage (Vidéo TED Talk) de leur ancêtre à tous, Ricardo Semler (anglais sous-titré en français), qui "réinvente" l'entreprise Semco depuis 1980 au Brésil, et le décrit comme un "acte de foi" Il a décrit son expérience dans un livre "Maverick", paru en 1993 (jamais traduit en français)

Intrapreneuriat et "Nouvelles Techniques de Management" (qui n'en sont plus vraiment)

Enfin, une nouvelle pratique émerge au sein des grandes entreprises : des employés montent des projets sociaux en interne afin de rendre les pratiques entrepreneuriales plus responsables. Rencontres. Intrapreneurs : engagés de l’intérieur Article Libération

La "gestion des ressources humaines" expérimente aussi Ces techniques de management originales et qui marchent Article Journal du Net

Gouvernance et implication des parties prenantes: Responsabilité sociétale des Organisations

A compléter

Propositions de création d'un nouveau statut juridique d'entreprise (Segrestin et Machuel)

Exemples :

  1. [Pocheco dirigée par Emmanuel Druon], Vidéo


Gouvernance et affaires publiques (lois, politiques, territoires) - implication des citoyens et "bénéficiaires"

La Démocratie participative

La démocratie participative désigne l’ensemble des procédures, instruments et dispositifs qui favorisent l’implication directe des citoyens dans le gouvernement des affaires publiques, en complément des experts, professionnels et politiques élus.

Depuis les années 1970, les « démarches participatives » s'appuient, à travers le monde, sur des procédures novatrices de "Gouvernance" ayant un impact concret sur l'action publique, La fondation Nicolas Hulot fait le tour des principaux outils de la démocratie participative sous la forme de fiches pratiques dans ce Guide en PDF

Les outils présentés sont:

  • Page 9 Fiche 1 : Atelier de Scénarios
  • Page 11 Fiche 2 : Assemblée constituante citoyenne
  • Page 14 Fiche 3 : Budget Participatif
  • Page 16 Fiche 4 : Certification participative
  • Page 19 Fiche 5 : Conférence de citoyens et jury citoyen
  • Page 22 Fiche 6 : Community organizing
  • Page 24 Fiche 7 : Forum ouvert
  • Page 27 Fiche 8 : Initiative citoyenne européenne
  • Page 32 Fiche 10 : Théatre forum et théatre législatif
  • Page 34 Fiche 11 : Town meeting ou forum communautaire
  • Page 36 Fiche 12 : World Cafe
  • Page 39 Fiche 13 : World Wide Views (débat citoyen mondial)
  • Page 42 Fiche 14 : E-democratie : outils et enjeux

Les conseils citoyens sont en émergence actuellement (juin 2015). Loi en 2013 de F. Lamy, ancien ministre de la ville. Les décrets d'application viennent de sortir. Les conseils citoyens devraient permettre une plus grande participation des habitants du crû (les conseils de quartier étant souvent devenus au fil du temps des relais du pouvoir politique, à savoir du conseil municipal).

L'exemple de la commune de Saillans dans la Drôme :

La Démocratie délibérative

Des citoyens tirés au sort prêteraient main-forte aux élus, par David Van Reybrouck


Municipalisme/communalisme libertaire - confédéralisme démocratique

Ce terme est utilisé pour décrire un système politique dans lequel des institutions libertaires, composées d'assemblées de citoyens, dans un esprit de démocratie directe, remplaceraient l'État-nation par une confédération de municipalités (communes) libres. [Municipalisme libertaire]

On parle parfois aussi de communalisme libertaire, ou de [Confédéralisme démocratique] (PKK) les notions sont proches.


Démocratie Liquide

La démocratie liquide est une nouvelle forme de prise de décision collective qui offre aux électeurs un contrôle décisionnel complet. Ils peuvent soit voter directement sur des sujets, soit déléguer leur droit de vote à des délégués (c’est-à-dire des représentants) qui votent à leur place. La délégation peut être spécifique à un domaine, ce qui signifie que les électeurs peuvent déléguer leurs votes à différents experts de différents domaines. http://framablog.org/2015/12/09/democratie-liquide/


Gouvernance des "Communs" (Causes, Savoirs, Ressources naturelles)

Panorama : gouvernance par les pairs, réseau et Creative Commons

Commun et économie contributive ou la Gouvernance par les pairs dans un réseau de contributeurs libres se constituant autour d'une "œuvre", d'un savoir-faire technique et de leurs applications, protégés par un cadre juridique, le "creative common", introduction de l'idée d'un revenu de base permettant cette activité "libre" d'après Lilian Ricaud (Chercheur, consultant, formateur avec une approche écosystémique de la coopération)

"Comme le dit très bien Michel Bauwens, nous traitons actuellement les ressources naturelles comme si elles étaient abondantes et illimitées en les surexploitant tandis que nous traitons les connaissances comme si elle étaient rares et limitées en ajoutant des brevets qui limitent leur diffusion pour créer une rareté artificielle plus facile à monétiser. Il y a beaucoup plus de sens à considérer les ressources naturelles comme rares et limitées et utiliser la connaissance abondante pour favoriser les bonnes pratiques économiques, sociales et environnementales. C’est ce que fait le matériel libre en donnant un moyen aux communautés de résoudre elles mêmes leur problèmes par un processus d’innovation ouverte en réseau. Le financement participatif est déjà très utilisé et il y a de fortes chances que dans le futur, les financeurs-usagers n’acceptent plus de financer des projets fermés qui n’autorisent pas la réutilisation et du jour au lendemain peuvent être vendus à des entreprises géantes et sans éthique. De même il risque d’être de plus en plus difficile pour les institutions de justifier auprès des citoyens le fait que de l’argent public soit dépensé pour des projets fermés et verrouillés par une bureaucratie opaque au nom du bien public. Si les institutions et les entreprises ne soutiennent pas le mouvement, les citoyens-usagers le feront tôt ou tard avec ou sans elles.


Articulation entre Entreprises (privé) et Commun (communauté)

Le Club Green IT, http://www.greenit.fr/http://www.novethic.fr/breves/details/6-grandes-entreprises-francaises-sengagent-pour-le-numerique-responsable.html

TechShop (atelier collaboratif - Leroy Merlin) et Eurêcook (location d'appareils culinaires - SEB), Article Novethic


Articulation entre Etat (public) et Commun (communauté)

« Les collectivités peuvent être protecteurs des communs », Article de Valérie Peugeot sur LaGazette.fr

Le projet "Communecter" s'appuyant sur une plateforme "réseau sociétal", PixelHumain Présentation vidéo du projet


Gouvernances d'ailleurs : Indaba et Unbuntu (Afrique du Sud)

Unbuntu: « aucun d’entre nous ne peut rien faire sans les autres » et « nous sommes tous inextricablement liés les uns aux autres pour notre survie » This simple negotiation tactic brought 195 countries to consensus, article en anglais sur Quartz A la COP21, Laurent Fabius se convertit à l’« indaba », article Le Monde